Salon du Bourget : une grande journée pour la Russie

L'avion de transport An-70. Crédit : Reuters

L'avion de transport An-70. Crédit : Reuters

Le salon de l'aéronautique du Bourget a rapporté de grosses commandes aux fabricants russes d'équipements militaires et civils.

Le Sukhoi Superjet 100 a obtenu de nouveaux clients en Asie et au Moyen-Orient, et on a signé des contrats pour les hélicoptères « Chasseur de nuit » et « Alligator ». Un parfum de scandale a d'ailleurs entouré le vol de démonstration de ce dernier.

Le Mi-28NE

est un hélicoptère de combat multifonctions. L'armée russe compte plus de 50 appareils utilisés comme hélicoptères de frappe.

Lors de la première journée, la Russie a signé un contrat d'exportation des Mi-28NE « Chasseur de nuit », a déclaré lors d'une conférence de presse le vice-directeur de Rosoboronexport, Alexander Mikheïev. Cependant, il n'a pas dévoilé le pays et le nombre des hélicoptères qui seront vendus dans le cadre du premier contrat d'exportation conclu au Bourget. Plus tôt, les médias ont annoncé que 40 « Chasseurs de nuit » auraient été commandés par l'Irak à la Russie.

Dans le cadre du show aérien, Rosoboronexport s'attend également à signer des contrats d'exportation de chasseurs polyvalents ultra-maniables Su-35 et d'avions d'entraînement et de combat Yak-130, ainsi que de l'hélicoptère de reconnaissance et de combat Ka-52 « Alligator ». Ces appareils sont jusqu'à présent produits dans l'intérêt des forces aériennes russes, la société ayant toutefois entamé les exportations. Selon le chef de la délégation de Rosoboronexport Sergueï Kornev, des négociations sont en cours sur ces trois appareils avec des clients étrangers.

Un peu plus tard, le vice-directeur de Rosoboronexport, Alexander Mikheïev, a annoncé au salon du Bourget que le premier contrat pour le Ka-52 avait été signé, mais n'a pas précisé le montant et le pays. Selon une source au sein de la délégation russe au Bourget, « on a signé un contrat avec l'Irak dans le cadre d'un accord de 2012 », rapporte RIA Novosti.

Il a souligné qu'en réalité, il s'agissait du premier contrat dans le cadre d'un vaste accord entre les deux pays sur l'acquisition par ce pays arabe d'armes et de matériel militaire russes. « Ainsi, nous pouvons estimer que l'accord de plus de 4 milliards de dollars entre en vigueur », a dit la source.

Par ailleurs, le nouvel hélicoptère Ka-52 a finalement effectué à Paris son premier vol de démonstration. Cependant, son vol en prime time a été annulé. Au lieu du Ka-52, deux hélicoptères Tigre de la société Eurocopter se sont envolés au Bourget. Les organisateurs ont expliqué ce changement par la présence à ce moment-là sur le salon du Premier ministre français, et une source a suggéré que si le Tigre avait décollé après le Ka-52, il aurait attiré moins d'attention.

Su-35 Crédit : Reuters

Le Su-35

est équipé du système dernier cri de navigation inertielle sans plateforme BINS-SP2. Ce dernier détermine de manière autonome l'emplacement de l'appareil en l'absence de navigation par satellite en communication avec les services terrestres. Le nouveau système de navigation sera utilisé sur le chasseur de cinquième génération PAK FA (T-50). Le système complexe coûte 40% de moins que ses homologues étrangers, et son cycle de vie est presque deux fois supérieur à celui des analogues étrangers. En outre, le système de navigation peut également être installé sur des avions commerciaux ainsi que les moyens de transport navals et terrestres.

Les premiers contrats ont également été signés dans l'aviation civile. La société de leasing « Ilyushin Finance Co.» (IFC) et « Avions civils Sukhoi » (ACS) ont signé un accord sur les principales modalités de livraison de 20 avions russes Sukhoi Superjet 100. Ces appareils sont conçus pour les clients étrangers.


Il s'agit du leasing de 15 appareils en version de base pour des clients d'Asie du Sud-Est et du Moyen-Orient, et de cinq avions modifiés de nouvelle version avec une portée accrue pour des clients potentiels à l'étranger. La livraison des avions commandés débutera en 2015. On ignore à qui précisément sont destinés ces appareils.

Le financement des livraisons sera réalisé dans le cadre d'un programme de garanties d'État. Le gouvernement russe fournit ces garanties aux banques qui accordent des crédits aux acheteurs de produits russes. Actuellement, on a livré aux clients 16 avions SSJ100. Les appareils sont exploités par les compagnies aériennes russes Aeroflot et Iakoutie, la société indonésienne Sky Aviation et celle du Laos Lao Central. Le carnet de commandes comprend 179 commandes fermes, a indiqué ACS.

Le Su-35S présenté au salon du Bourget

Source : PlanesTV

Dans le cadre du salon de l'aéronautique du Bourget, le premier avion SSJ 100 sera remis à la compagnie aérienne mexicaine Interjet le 18 juin. Au total, le transporteur a commandé 20 de ces avions avec une option pour 10 autres appareils. Toujours lors du premier jour du salon, Rosoboronexport a signé avec le Secrétariat de la Défense des Etats-Unis un contrat pour la livraison de 30 hélicoptères russes Mi-17 à l'Afghanistan.

Le premier jour du salon aéronautique du Bourget, l'autrichien Diamond Aircraft Industries (DAI) et l'Usine de l'Oural de l'aviation civile ont signé un accord pour la mise au point conjointe et la fabrication d'une famille d'avions légers polyvalents. Cet avion pourra accueillir jusqu'à 19 passagers, et pourra parcourir une distance de 400 à 1.000 kilomètres.

Au cours des jours à venir, on peut s'attendre à de nouveaux contrats chiffrés en milliards de dollars pour l'industrie aéronautique russe. Les organisateurs du salon au Bourget s'attendent à battre le record en 2011 pour le montant des contrats signés, qui avait atteint 100 milliards de dollars. La Russie y jouera un rôle considérable.

Version abrégée. Article original (en russe) publié sur le site vz.ru. 

Plus d'articles sur le salon de l'aéronautique du Bourget 2013

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.