Les chantiers du Dialogue franco-russe

Vladimir Iakounine à l’assemblée générale du Dialogue. Source : Service de presse

Vladimir Iakounine à l’assemblée générale du Dialogue. Source : Service de presse

Lors d’une réunion le 27 mars à l’ambassade de la Russie en France, l’association Dialogue franco-russe a annoncé la tenue d’un forum économique consacré aux deux pays en juin 2013.

Les relations franco-russes sont généralement mises en lumière lors de la signature de gros contrats ou lorsque éclatent des conflits géopolitiques.

Au quotidien, des acteurs plus discrets œuvrent pourtant dans l’ombre pour renforcer la coopération entre les deux pays : c’est le cas du Dialogue franco-russe, créé en 2004, qui se présente comme une plateforme ouverte pour la discussion entre les sociétés civiles russe et française.

Sa priorité ? Renforcer le partenariat économique entre les deux pays. Un forum économique russo-français sera ainsi organisé à Paris, à la veille du G20 de Saint-Pétersbourg en juin. 

Objectif annoncé : promouvoir la coopération économique et les investissements mutuels entre les deux pays, une priorité rappelée par le président russe et son homologue français François Hollande lors de leur rencontre à Moscou le 28 février dernier.

Vladimir Poutine avait alors souligné la baisse du commerce bilatéral entre 2011 et 2012 : « Les experts sont unanimes : ce déclin est principalement dû à la crise de la zone euro ».

Priorité au Grand Paris et au Grand Moscou

Le Forum mettra donc l’accent sur le développement des marchés financiers et la réglementation bancaire, le commerce et la coopération économique franco-russes ainsi que le partenariat concernant les petites et moyennes entreprises (PME).

« Les sujets de discussions ne manquent pas, souligne Vladimir Iakounine,co-président de l’association. Le système économique et financier mondial n’est pas en bon état et, jusqu’à présent, personne n’a proposé de plan pour sortir de cette crise ». 

On imagine que l’un des éléments clés de ce dialogue franco-russe concernera la collaboration autour des projets de Grand Paris et de Grand Moscou, qui visent à transformer l’agglomération des deux capitales en grandes métropoles mondiales. Les autorités moscovites sont particulièrement intéressées par l’expérience française en matière d’infrastructures de transport et de divers autres secteurs sociaux. 

Le chef de l’Union russe des industriels et entrepreneurs, Alexandre Chokhine, y voit l’amorce d’une coopération toujours plus étroite. 

Ils l’ont dit

Vladimir Iakounine

Co-Président de l’association Dialogue franco-russe

 « Les axes de travail de l’association sont aussi variés que le sont les relations entre nos deux pays. Il faut créer les conditions optimales pour développer un partenariat stratégique, une coopération industrielle, économique et culturelle entre la France et la Russie, mais aussi approfondir nos relations dans le domaine de la science, de la culture, de l’éducation, du tourisme et du sport. »

Thierry Mariani

Co-président du Dialogue franco-russe

« Le caractère apolitique de notre association favorise la multiplication des projets. Nous réunissons l’ensemble de la société civile, des hommes d’affaires aux artistes en passant par les universitaires. »

}

Selon lui, il convient de trouver le moyen de pousser plus loin l’intégration économique des deux pays. « Ce dialogue franco-russe est le premier pas vers un plus grand rapprochement », estime-t-il. L’Union russe des industriels et entrepreneurs et  son homologue français, le MEDEF international, ont crée un Conseil du partenariat d’affaires qui fait partie de l’association Dialogue franco-russe.

Des projets pour la jeunesse

Au-delà de l’économie, la jeunesse des deux pays ne sera pas oubliée. Côté français, deux manifestations viendront compléter le programme d’échanges cette année, comme l’a demandé l’Office franco-russe de la jeunesse à Vladimir Iakounine et au député français Thierry Mariani.

L’Office, qui a déjà organisé des camps d’été pour les étudiants au lac Seliger dans la région de Tver en Russie, souhaite en effet organiser un événement lié à la « jeunesse des régions » pour l’été 2013 : un forum devrait se tenir à ce sujet en août près de Strasbourg, sans que plus de précisions n’aient été apportées à ce stade.

Par ailleurs, le Dialogue franco-russe sera l’un des organisateurs du Forum international de la jeunesse intitulé « Nouveaux paradigmes dans le monde de l’éducation : dialogue européen », qui se tiendra les 26 et 27 novembre prochains à Paris.

Ce projet a été lancé par le mouvement des jeunes Youth Time pour discuter des valeurs communes et des fondements du système éducatif, deux thèmes aujourd’hui majeurs dans le cadre du Forum économique. Pour 2014, ses organisateurs espèrent qu’il acquerra véritablement un statut international.

« Avec ce forum, nous tenterons de penser l’éducation au-delà de son acception formelle et institutionnelle », déclare Ioulia Kinash, chef du mouvement de jeunesse Youth Time. « Nous voulons mettre l’accent sur l’éducation en tant que processus continu, quotidien, qui trouve une application dans sa carrière professionnelle mais forme également les valeurs et l’identité de la société ».

Les bases du dialogue posées en 2004

L’association Dialogue franco-russe a été créée le 9 décembre 2004 à Paris au cours de la visite du représentant du Gouvernement de la Fédération de Russie Mikhail Fradkov en France. Le président de la Féderation de Russie Vladimir Poutine et le président de la République Française Jacques Chirac ont officiellement donné leur accord pour que l’activité de l’Association soit placée sous leur propre patronage.

L’association a pour but l’encouragement au développement des relations de partenariat entre les deux pays dans la sphère politique, l’élargissement de la collaboration économique et le soutien aux projets d’envergure d’intérêt public.

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.

Plus d'histoires et de vidéos passionnantes sur la page Facebook de Russia Beyond.

Ce site utilise des cookies. Cliquez ici pour en savoir plus.

Accepter les cookies