Un Jour dans l’Histoire: Napoléon entre à Moscou

Wikipedia.org

Le 14 septembre 1812, l’armée napoléonienne entre à Moscou pour découvrir une ville morne, silencieuse et déserte. Après la bataille de Borodino (bataille de la Moskova), le général Mikhaïl Koutouzov prend la décision de battre en retraite, réalisant que ses troupes ne supporteront pas une nouvelle bataille générale. Pour préserver son aptitude au combat, l’armée russe quitte Moscou.

Le 14 septembre (2 septembre, selon le calendrier julien), Napoléon fait son entrée dans la ville. Il est persuadé qu’en occupant cette ville il obligera l’empereur Alexandre Ier à capituler. Toutefois, les Russes ne sont pas prêts à se rendre. Qui plus est, sur ordre du gouverneur général Rostopchine on met le feu aux stocks de nourriture. À Moscou, l’armée de Napoléon se retrouve dans une situation difficile : les citadins ont quitté la ville, ne laissant pratiquement rien derrièreeux. Ensuite un énorme incendie se déclare, réduisant en cendres la majeure partie de la ville.

Napoléon réalise que passer l’hiver dans cette ville déserte et ravagée n’a aucun sens et en octobre 1812 la Grande armée entame son évacuation.

On dit qu’en apprenant cette nouvelle le 23 octobre, Mikhaïl Koutouzov n’a pas pu retenir ses larmes et s’est exclamé : « O seigneur mon créateur ! Enfin tu as entendu notre prière et dès cet instant la Russie est sauvée ».

Lire aussi : 

Un Jour dans l’Histoire: 1ère grande bataille de la Guerre de 1812

Les meilleurs chefs militaires russes de l’histoire

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.