Un Jour dans l’Histoire: les gratte-ciels staliniens sortaient de terre

Wikipedia.org

Au début de l’année 1947, le Conseil des ministres a adopté une résolution sur la construction de sept « gratte-ciels ». La première pierre était solennellement déposée le 7 septembre à 13h pile à l’occasion des 800 ans de la ville de Moscou.

Le premier gratte-ciel a été achevé en 1949, suivi tous les trois-cinq ans par un nouveau membre de la fratrie (tous sauf un).

Appelée plus tard les « Sept Sœurs », ces bâtiments sont devenus le symbole du style gothique-stalinien et de la capitale soviétique : l’Université d’État de Moscou (240 mètres de haut) située sur la Colline aux Moineaux a été pendant longtemps le bâtiment le plus haut bâtiment d’Europe, détrôné en 1990 par la Palais des Congrès de Francfort-sur-le-Main.

Le ministère des Affaires étrangères, le ministère des Transports, deux immeubles résidentiels, l’Hôtel Ukraine et le petit dernier, l’Hôtel Léningrad (135 mètres), complètent l’ensemble.

La construction des gratte-ciels a été achevée sous Nikita Khrouchtchev. Mais un huitième bâtiment, le plus impressionnant de tous, qui devait être construit à proximité de la place Rouge, n’est jamais sorti de terre. Il s’agit du Palais des Soviets, un bâtiment de 420 mètres de haut couronné d’une statue de Lénine haute de 100 mètres.

Le projet a été suspendu durant la guerre et une gigantesque piscine à ciel ouvert a été finalement construite en lieu et place du palais. Dans les années 1990, la piscine a été remplacée par le Cathédrale du Christ-Sauveur, détruite sur ordre de Staline en 1931.

Lire aussi :

Les hôtels historiques de Moscou et leurs célèbres pensionnaires

Sous l'URSS, des maisons pour l’art, l’histoire et le sport

VDNKh : l’«encyclopédie de l’architecture soviétique» fête ses 80 ans

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.