Un Jour dans l’Histoire: Pierre le Grand établit un impôt sur la barbe

Crédit : Wikipedia
Objectif: imposer la mode européenne à l’aristocratie russe

Pierre le Grand est incontestablement l’un des monarques les plus marquants de Russie. Tout au long de sa vie, il s'est essayé à divers métiers et compétences, de l’ingénierie à l’architecture en passant par la construction navale.

Pour nouer des alliances avec différents États, mais aussi pour découvrir le mode de vie européen et en percer les secrets, il initie la Grande ambassade à laquelle il participe en personne, visitant en 1697-98 plusieurs pays du « Vieux continent ».

Une des réformes ramenées d’Europe concernait le style : à la fin du XVIIe siècle, les aristocrates russes (boyards) portaient de longues barbes et des kaftans massifs. Ils se distinguaient tellement de la noblesse qu’il avait connue en Europe, que Pierre le Grand prend le taureau par les cornes pour transformer l’apparence de ses sujets. Le lendemain de son arrivée, il coupe publiquement la barbe de plusieurs représentants des plus grandes familles du pays en pleine assemblée.

Toutefois la barbe bien rasée ne s’enracine pas au sein de la société. Qui plus est, le clergé refuse de donner sa bénédiction aux hommes rasés. Le 5 septembre 1698, Pierre le Grand introduit alors une taxe sur la barbe. Un jeton spécial est introduit pour attester que l’heureux propriétaire d’une barbe a bien payé le doit de la porter.

À partir de 1705, tous les Russes, exception faite des moines et des paysans, doivent se raser la barbe et la moustache. Le montant de l’impôt dépend désormais de la classe sociale, de 30 (pour les citadins) à 600 roubles (pour les fonctionnaires) par an. La mesure ne s’applique pas aux paysans, ces derniers devant pourtant payer 1 kopeck en entrant dans la ville en raison de leurs poils au menton.

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.