Le voile est levé sur le prix du futur «Mistral» russe

Crédit : Alexander Vilf / RIA Novosti

Crédit : Alexander Vilf / RIA Novosti

40 milliards de roubles (592,4 millions d'euros), c'est le coût prévu pour la construction du navire d’assaut amphibie universel Priboï (Ressac), présenté comme le « Mistral » russe. Cette information a été dévoilée par Vladimir Pepeliaïev, directeur du département de projets de construction de navires du Centre de recherche Krylov, interrogé par l'agence d'information TASS au Salon naval international, ayant ouvert ses portes ce mercredi à Saint-Pétersbourg.

Suite à l'échec du contrat d'achat de deux Mistrals à la France (évalués à près de 1,2 milliards d'euros), la Russie a développé l'ambition de se doter, à l'horizon 2025, de porte-hélicoptères construits sur son territoire. 

D'une longueur de 200 mètres et d'une largeur de 34 mètres, le Priboï devrait disposer d'un tirant d'eau de 23 000 tonnes. Ce navire pourra, en plein régime, se déplacer à une vitesse de 24 nœuds, et aura une autonomie de 6 000 miles et de 30 jours. En plus d'un équipage composé d'environ 400 personnes, il sera en mesure de transporter des troupes allant de 500 à 900 individus, ainsi que 50 véhicules d'infanterie et jusqu'à 10 chars. Par ailleurs, il pourra accueillir 15 hélicoptères de différents types, six barges et six embarcations d'assaut.

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.