Un chat-matelot impliqué dans la campagne russe en Syrie fascine les internautes

Les spéculations vont bon train sur le nom de ce matou héroïque

Le ministère de la Défense a publié sur sa page Facebook la photographie du premier chat à avoir participé à la campagne menée par un groupe de navires de la Flotte russe du Nord au large de la Syrie.

Crédit : Ministère de la DéfenseCrédit : Ministère de la Défense

« Le premier chat à avoir participé à la campagne navale de la marine russe au large de la Syrie »,indique la légende de la photographie qui montre un chat roux tigré, assis sur le pont. Le ministère n’indique pas sur quel navire le matelot à quatre pattes effectue son service.

Les internautes ont vivement réagi à la publication du ministère de la Défense. « Juste un chat ? Comment est-ce possible ? Ce chat héroïque doit bien avoir un nom ! », écrivent-ils dans leurs commentaires spéculant sur le nom de l’animal. Certains pensent que le chat doit s’appeler Matroskine, comme le personnage du dessin animé russe Un trio de Prostokvachino. D’autres internautes pensent que le nom du chat est top-secret.

Par ailleurs, les internautes estiment que, pour sa participation à une mission aussi dangereuse qu’une campagne navale, le chat mérite un titre et une médaille d’honneur.

L’agence d’information RIA Novosti souligne que la presse étrangère n’est pas restée indifférente à la publication du ministère de la Défense sur le chat-matelot. Ainsi, le quotidien britannique Telegraph a estimé que le métier du chat russe était plus dangereux que celui des habitants de Westminster, qui « rencontrent des ambassadeurs étrangers et chassent les souris ». Par ailleurs, le quotidien souligne que l’amour des chats « unit » la Russie et l’Occident.

Rappelons que l’opération du groupe de navires de la Flotte du Nord au large de la Syrie a démarré le 15 octobre 2016 pour s’achever le 8 février 2017 quand les navires sont revenus à Severomorsk. Le groupe comprenait le croiseur lance-missiles Pierre le Grand, le porte-avions Amiral Kouznetsov, les grands navires anti-sous-marins Severomorsk et Vice-amiral Koulakov et des navires de soutien, qui ont assuré des missions de lutte contre le terrorisme en Syrie. C’est la première campagne d’une telle ampleur impliquant l’aviation embarquée au combat de l’histoire de la marine russe.

Lire aussi : 

Des chiens thérapeutes pour les aéroports de Moscou

Des rennes au service de l’armée russe

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.

À ne pas manquer