La région de Vladimir présente son potentiel d’investissement

Maria Tchobanov
Dans le cadre des Journées de la région de Vladimir, qui se sont tenues du 24 au 26 janvier à l’Ambassade de Russie à Paris, la région, connue surtout en France pour son attractivité touristique, a présenté son potentiel économique et d’investissement.

Les villes de Vladimir, de Souzdal et de Mourom, situées sur le territoire de la région, sont des joyaux de l’un des plus anciens itinéraires touristiques russes, célèbre dans le monde entier sous le nom d’Anneau d’or.

Pourtant, la région de Vladimir, représentée en France par une délégation dirigée par la gouverneure Svetlana Orlova, est également l’une des plus dynamiques et économiquement prospères de la Fédération de Russie.

Au classement national élaboré par l’Agence des initiatives stratégiques pour évaluer le climat d’investissement, la région s’est retrouvée en 8ème position de toutes les autres entités du pays.

Svetlana Orlova. Crédit : Maria TchobanovSvetlana Orlova. Crédit : Maria Tchobanov

« Nous n’avons ni pétrole ni gaz, et je m’en réjouis : la structure de notre économie est multisectorielle, ce qui est unique pour la Russie. 90% des biens exportés par la région de Vladimir sont des biens à forte valeur ajoutée. En 2016, nous enregistrons une croissance des exportations à près de deux chiffres », précise Svetlana Orlova dans son discours destiné aux entrepreneurs et investisseurs potentiels français.

Mme Orlova assure que, malgré les sanctions, les investissements continuent à croître ces dernières années, de nombreuses compagnies étrangères présentes dans la région étant même parvenues à accroître leur volume de production.

Attirer les investissements et technologies étrangers

Plus d’un quart (28,6 %) des biens produits par le complexe industriel de la région en 2016 sont fabriqués par des entreprises de hautes technologies.

Crédit : Maria TchobanovCrédit : Maria Tchobanov

Le gouvernement de la région de Vladimir souhaite attirer des partenaires étrangers dans des domaines prometteurs tels que la pharmaceutique, la robotique, la construction mécanique de précision, la fabrication de machines et d’équipements, l’industrie légère, l’industrie chimique et l’agriculture biologique.

Dans son discours devant les entrepreneurs français, la gouverneure a particulièrement souligné son intérêt pour les technologies françaises de traitement de déchets et d’autres technologies visant à améliorer la protection de l’environnement.

Fin octobre 2016, le volume d’échanges commerciaux de la région de Vladimir avec la France s’élevait à 29,6 millions de dollars (27,66 millions d’euros), ce qui représente 1,9% du volume total du commerce extérieur de la région.

Crédit : Maria TchobanovCrédit : Maria Tchobanov

Ce chiffre a progressé de 24% par rapport à l’année précédente. 36 entreprises de la région de Vladimir assurent les échanges commerciaux avec les partenaires français – 8 entreprises exportatrices et 28 entreprises importatrices. Au total, la région de Vladimir compte près de 300 compagnies à participation étrangère.

Climat d’affaires 

Roman Roussanov, vice-gouverneur de la région de Vladimir, a assuré les entrepreneurs qui assistaient à la présentation que la région avait créé des conditions particulièrement confortables pour le développement des projets d’affaires.

La région a mis en place 250 plateformes d’investissements disposant d’infrastructures préparées d’une surface totale de 3 500 hectares – des parcs industriels et technologiques. Les entrepreneurs peuvent également compter sur des allégements fiscaux sur les biens et les bénéfices.

Pour compléter le tableau, la présentation était accompagnée d’une dégustation de produits alimentaires et de boissons fabriquées dans la région de Vladimir et de présentation de produits de l’artisanat.

Le vice-gouverneur de la région de Vladimir a souligné que la politique efficace et réfléchie mise en place par la région a permis d’attirer des grandes entreprises de niveau international telles que Mondeléz, Ferrero, Nestlé, Wienerberger, Marcegaglia, Hamé, DowChemical Company, Boydak, Danon Abbott et Zoppas Industries, qui y développent leur production avec succès.n

Lire aussi :

Le français LVMH rachète la chaîne russe Île de beauté

Besins Healthcare lancera la production de médicaments en Russie

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.