Albert II de Monaco se rendra à Moscou pour visiter l’exposition « Romanov & Grimaldi »

Dominique-Joseph Bressan. Palais de Monaco en 1732.

Dominique-Joseph Bressan. Palais de Monaco en 1732.

Service de presse
La galerie Tretiakov lui présentera l’histoire des relations entre la Russie et Monaco

Le prince souverain de Monaco se rendra vendredi à Moscou pour assister à l’exposition « Romanov & Grimaldi, trois siècles d’histoire (XVIIe – XXe siècles) » à la galerie Tretiakov.

L’exposition « Romanov & Grimaldi, trois siècles d’histoire (XVIIe – XXe siècles) » se tiendra du 7 octobre au 13 novembre dans le cadre des Journées de Monaco en Russie. Elle présentera aux visiteurs de la galerie Tretiakov l’histoire des relations entre la Russie et Monaco et les rapports entre la maison impériale russe et la maison Grimaldi. Les représentants de cette dernière ont largement aidé la République de Gênes à se tailler un empire maritime en mer Noire du XIIIe au XVe siècle.

Album photos de la grande duchesse Ks&eacute;nia.&nbsp;L&rsquo;album contient dix photos avec vues de Monte Carlo r&eacute;alis&eacute;es par la grande duchesse le 13 avril 1898.nService de presse de la galerie Tretiakov<p>Album photos de la grande duchesse Ks&eacute;nia.&nbsp;L&rsquo;album contient dix photos avec vues de Monte Carlo r&eacute;alis&eacute;es par la grande duchesse le 13 avril 1898.</p>n
Dominique-Joseph Bressan. Palais de Monaco en 1732.nService de presse de la galerie Tretiakov<p>Dominique-Joseph Bressan. Palais de Monaco en 1732.</p>n
 
1/2
 

Les relations des deux dynasties sont retracées à travers des décrets et des manifestes officiels, des lettres et des photos, des mémoires et des albums commémoratifs, des œuvres d’arts et des objets personnels. Les pièces de l’exposition sont disposées dans l’ordre chronologique, ce qui permettra de suivre l’évolution des relations depuis le Moyen Âge jusqu’à nos jours et de comparer le déroulement de la vie des deux plus anciennes dynasties d’Europe.

L’une des salles sera consacrée à l’établissement des relations entre les deux dynasties après le Congrès de Vienne de 1815. Le prince Honoré V de Monaco souhaitait gagner le soutien de la Russie qui avait renforcé ses positions après la victoire sur Napoléon. Sur l’initiative de Monaco, les deux maisons ont entamé une correspondance régulière. Les relations diplomatiques officielles ont été établies en 1877.

L’attachée de presse du palais princier, Barbara Lorenzi, a précisé qu’il n’y aurait pas de rencontre entre le prince de Monaco et le président russe Vladimir Poutine, bien qu’une entrevue ait été prévue initialement, a ajouté l’agence RIA Novosti.

Lire aussi : 

Exposition Léon Zeytlin à Monaco

Nouvelle directrice de la galerie Tretiakov : « Nous renforcerons les liens internationaux »

Exposition du peintre russe Grisha Bruskin à Monaco

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.