En Sibérie, un musée laisse les internautes imprimer ses collections en 3D

Service de presse

Service de presseCrédit : service de presse

Le Laboratoire d’études archéologiques interdisciplinaires Artefact de Tomsk (à quelque 3 000 kilomètres à l’est de Moscou, en Sibérie) a créé un musée en ligne, où les visiteurs de n’importe quel pays peuvent télécharger les pièces qui y sont exposées et se les procurer par le biais d’une impression 3D.

L’exposition virtuelle compte actuellement dix pièces, mais de nombreuses autres sont attendues prochainement. Chacune de ces pièces archéologiques est dotée d’une description détaillée et d’une carte indiquant l’endroit où elle a été découverte. Ce nouveau musée expose d’ores et déjà des objets numérisés des musées de Tomsk, de Seversk (région de Tomsk) et de Salekhard (région de Tioumen, à environ 2 000 kilomètres au nord-est de Moscou).

Service de presseCrédit : service de presse

Il est ainsi possible de télécharger et d’imprimer la sculpture En implorant datant des XVe-XIVe siècles av. J.-C., découverte en Sibérie occidentale, ou une plaque avec trois figures humaines remontant au VIIe siècle et même un poignard à manche sculpté de l’âge de bronze.

« Avant la création de notre musée, on plaçait les modélisations en 3D des pièces sur le site Sketchfab et nos artefacts suscitaient un vif intérêt en Italie, en Allemagne et dans d’autres pays, explique la directrice du Laboratoire, Olga Zaïtseva qui estime que le monde compte bon nombre d’amateurs d’art ancien ».

Lire aussi :

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.