Festival international du film de Moscou : les noms des lauréats dévoilés

Réalisateur iranien Reza Mir-Karimi.

Réalisateur iranien Reza Mir-Karimi.

Evgenya Novozhenina/RIA Novosti
Les statuettes de Saint-Georges d’or et d’argent partent en Iran, aux Etats-Unis, en Corée du Sud et aux Philippines

Le Festival international du film de Moscou, dont la 38ème édition s’est déroulée du 23 au 30 juin dans la capitale russe, a dévoilé les noms des lauréats.

Films documentaires

La récompense a été remportée par le film Madame B, histoire d'une Nord-Coréenne, film réalisé par Jero Yun. « J’ai tourné le film pendant trois ans. Aujourd’hui c’est agréable de s’en souvenir, mais c’était difficile. La mère de deux enfants franchit une multitude d’obstacles pour quitter la Corée du Nord pour un monde libre. À travers son histoire, j’ai voulu traduire toute cette douleur accumulée », explique Jero Yun.

Meilleur rôle masculin

Le prix est revenu à l’Iranien Farhad Aslani pour son rôle dans le drame La Fille, film qui raconte la vie d’une famille orientale traditionnelle. La statuette de Saint-Georges d’argent lui sera remise par le réalisateur Reza Mir-Karimi qui avoue espérer poursuivre sa coopération avec cet acteur doué.

Meilleur rôle féminin

La récompense a été décernée à la plus jeune participante du Festival, à Tereza Malvar pour son rôle dans le film Hamog, du réalisateur philippin Ralston Jover. En recevant la récompense, ce dernier a fait savoir que le travail de la jeune actrice avait été déjà distingué aux Philippines et qu’il espérait qu’elle recevra inévitablement un prix au Festival du cinéma asiatique qui débute ce 1er juillet à New York.

Meilleur réalisateur

C’est Puk Grasten qui a été distinguée dans cette catégorie pour son premier long métrage 37. Pour sujet, cette jeune Danoise a pris une histoire réelle : en 1964, une jeune femme a été violée et assassinée près de son domicile à Brookline. La tragédie s’est déroulée devant les yeux de 37 personnes, dont aucune n’a prévenu la police.

Grand prix du meilleur film

Cette récompense est revenue au film La Fille de Reza Mir-Karimi. « C’est la deuxième fois que je repars de Moscou avec un prix. Et c’est la deuxième fois que le prix est attribué à un film dédié aux valeurs familiales », a déclaré le réalisateur.   

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.