Les traducteurs de 28 pays en lice pour le prix Read Russia

Les vainqueurs de la saison 2012–2014 (de gauche à droite) : Liu Wenfei, Alexander Nitzberg, Marian Schwartz, Alejandro Ariel Gonzales.

Les vainqueurs de la saison 2012–2014 (de gauche à droite) : Liu Wenfei, Alexander Nitzberg, Marian Schwartz, Alejandro Ariel Gonzales.

Anatoly Stepanenko
Le vainqueur recevra une récompense de 5 000 euros

Les organisateurs du prix de traduction Read Russia, décerné tous les deux ans, ont reçu 156 candidatures de 28 pays. La saison 2014–2016 impliquera des traducteurs et éditeurs français, autrichiens, britanniques, allemands, italiens, espagnols, chinois, libanais, mexicains, portugais, américains, turcs et suédois. La France, l’Italie et la Grande-Bretagne comptent le plus grand nombre de candidats.

Le prix Read Russia est décerné à un traducteur ou un groupe de traducteurs pour la meilleure traduction d’une œuvre de prose ou de poésie du russe en langue étrangère, publiée par l’une des maisons d’édition étrangères au cours des deux dernières années.

Le prix est décerné dans 4 catégories : littérature classique du XIXe siècle ; littérature du XXe siècle (avant 1990) ; littérature russe contemporaine (après 1990) et poésie. Le jury est en cours de constitution.

La liste des finalistes sera annoncée le 20 août au plus tard, les vainqueurs seront annoncés lors de la cérémonie officielle qui se tiendra le 10 septembre à Moscou à l’occasion du Congrès international des traducteurs qui réunira plus de 300 traducteurs du monde entier.

Le traducteur ou groupe de traducteurs vainqueur remportera un prix de 5 000 euros, son éditeur recevra 3 000 euros pour couvrir les frais.

Le prix vise à populariser la littérature russe et à récompenser les traducteurs et éditeurs étrangers qui publient de la littérature russe.

Les vainqueurs de 2012 et de 2014 sont :

Hélène Henry-Safier (France) et l’éditeur Fayard  pour la traduction du livre de Dmitri Bykov Boris Pasternak ;

Victor Gallego Ballestero (Espagne) et l’éditeur Alba pour la traduction du roman de Léon Tolstoï Anna Karénine ;

Alejandro Ariel Gonzalez (Argentine) et l’éditeur Eterna Cadencia pour la traduction du roman de Fiodor Dostoïevski Le Double ;

John Elsworth (Grande-Bretagne) et l’éditeur Pushkin Press pour la traduction du roman d’Andreï Biély Pétersbourg ;

Alexander Nitzberg (Autriche) et l’éditeur Galiani Berlin pour la traduction du roman de Mikhaïl Boulgakov Le Maître et Marguerite ;

Marian Schwartz (États-Unis) et l’éditeur Glagoslav pour la traduction du roman de Leonid Juzefovič Le Costume d’Arlequin ;

Alessandro Niero (Italie) et l’éditeur Terra Ferma pour la traduction du livre de Dmitrij Prigov Trente-trois Textes ;

Liu Wenfei (Chine) et l’éditeur Yuhan pour la traduction d’un livre de poésies d’Alexandre Pouchkine.

 

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.