Les Kamaz russes absents du Dakar 2017 ?

Le Russe Andrey Karginov en son Kamaz lors de l'étape 10 du rallye Dakar 2016.

Le Russe Andrey Karginov en son Kamaz lors de l'étape 10 du rallye Dakar 2016.

Reuters
L’équipe Kamaz-Master, septuple vainqueur du rallye, ne parvient pas à trouver un sponsor.

Kamaz-Master, l’équipe russe du rallye Dakar, risque de ne pas se présenter à la 39ème édition de la course qui se tiendra en janvier prochain en Amérique du Sud. La nouvelle a été dévoilée aux journalistes russes mardi 14 juin par Vladimir Tchaguine, coach de l’équipe de camions, sept fois vainqueur du Dakar.

Une telle situation est liée au départ du sponsor principal, la banque russe Vnecheconombank, le contrat ayant expiré en décembre 2015. Dans le même temps, Vladimir Tchaguine a laissé entendre dans une interview à la radio Kommersant FM que le problème du sponsor pourrait être résolu grâce au président du pays.

Malgré les difficultés financières, Kamaz participera au rallye-raid Route de la Soie qui passera par la Russie, le Kazakhstan et la Chine. L’entreprise automobile Kamaz y dévoilera son « nouveau-né » présenté fin avril : un camion en version capot, ou « cab over ». Lors de la Route de la Soie – qui prendra le départ le 8 juillet à Moscou pour arriver le 24 juillet à Pékin – c’est Edouard Nikolaïev, vainqueur du Dakar 2013, qui se placera aux commandes du véhicule. Il qualifie le nouveau poids lourd de véhicule du futur et ne perd pas espoir de le roder lors du Dakar. « Tous les leaders du Dakar roulent en camions à cabine conventionnelle. Le Dakar est devenu un rallye de vitesse. Il nous faut des véhicules rapides et adaptés aux routes étroites et sinueuses, aux routes de montagne », a indiqué le site rsport.ru, citant Edouard Nikolaïev. 

Kamaz-Master a remporté treize victoires au Dakar. Qui plus est, en 2011, 2013 et 2015, ses pilotes ont occupé l’intégralité du podium. Cette année, l’équipe dirigée par Aïrat Mardeïev s’est classée deuxième, laissant passer devant elle le Néerlandais Gerard de Rooy avec Iveco.

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.