L'Odre des Arts et des Lettres décerné à Erik Boulatov

Erik Boulatov.

Erik Boulatov.

Kommersant

L’artiste non-conformiste russe Erik Boulatov a reçu les insignes de Chevalier dans l'Ordre des Arts et des Lettres.

La cérémonie de décoration se déroule ce vendredi 13 mai au Centre Pompidou à Paris, annonce le service de presse de l'ambassade de Russie en France.

Erik Boulatov est considéré comme l’un des fondateurs du Sots-Art, une tendance du Postmodernisme ayant émergé dans les années 1970 comme alternative culturelle à l’idéologie d’Etat.

Elève de Robert Falk et de Vladimir Favorsky, il est parvenu à réunir dans son œuvre les héritages de l’avant-garde russe et du réalisme. La méthode de création caractéristique et parfaitement reconnaissable de Boulatov consiste à créer une collision entre des textes de posters tirés de la réalité soviétique et un élément figuratif. 

En dépit du fait que son travail n’ait pratiquement jamais été exposé en URSS, les peintures de l’artiste ont commencé à être achetées à la fin des années 80 (souvent pour un montant symbolique) par des collectionneurs du monde entier.

En 1988, E. Boulatov a été désigné meilleur artiste de l’année d’après un sondage de l’UNESCO puis en 1989, il quitte la Russie. Depuis le début des années 90, l’artiste réside de manière permanente en France.

Il est aujourd’hui l’un des artistes contemporains russes les plus reconnus et les mieux côtés. Le coût de ses œuvres dépasse le million de dollars lors des ventes aux enchères.

Ses œuvres ont été exposées au Louvre, au Centre Georges Pompidou, au Musée d’Art Moderne de la ville de Paris et au musée Maillol. En septembre de cette année, à l’occasion des 80 ans de l’artiste, Le Nouveau Musée National de Monaco a consacré une exposition-rétrospective à l’œuvre de E. Bulatov de 1966 à nos jours.

Lire aussi :

Le théâtre Bolchoï annonce ses projets pour la 241e saison

La danseuse de ballet Diana Vichneva : « J’ai mené une double vie »

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.