Une université russe décroche 4 étoiles au classement QS Stars

Grigoriy Sysoev / RIA Novosti
Fondée par les autorités soviétiques pour aider les nations récemment décolonisées, l'Université russe de l'Amitié des Peuples figure désormais dans un classement anglais.

L'Université russe de l'Amitié des Peuples (URAP) a reçu quatre étoiles sur cinq dans le classement international d’accréditation de qualité universitaire QS Stars, publié par Quacquarelli Symonds, entreprise britannique spécialisée dans l’éducation.

L'URAP a devancé de nombreuses universités du pays qui figurent traditionnellement dans les classements internationaux des universités. Sur les cinq établissements russes que le Times Higher Education a classés dans le Top 200 d’Europe, seule  l’Université fédérale de Kazan s'est retrouvée sur la liste QS Stars avec un total de trois étoiles sur cinq possibles.

L’URAP devient ainsi la dixième université russe à avoir obtenu quatre étoiles au classement QS Stars. Il convient de préciser que la célèbre Université d’Etat Lomonossov de Moscou (MSU) n'a pas présenté sa candidature. « Les universités décident elles-mêmes si elles veulent participer au classement en se concentrant sur leurs besoins et souhaits », a déclaré Valeria Antonova, porte-parole de l’URAP.

Le système permet aux universités qui ne parviennent pas à se hisser dans le classement de Times Higher Education de solliciter un audit indépendant de QS Stars. « Le classement QS Stars reflète un éventail plus large de caractéristiques par rapport aux autres classements mondiaux des universités », explique Antonova.

Les divergences méthodologiques expliquent les autres écarts de résultats des différents classements. QS Stars évalue les universités selon les indicateurs regroupés dans huit domaines plus larges, alors que Times Higher Education regroupe ses indicateurs dans cinq domaines, excluant ainsi certains domaines utilisés pour le classement QS Stars.

Fondée en 1960, l’URAP fut une tentative réussie du gouvernement soviétique d’utiliser la culture et la science pour gagner les cœurs et les esprits des jeunes des nations en voie de développement. Aujourd’hui, l’URAP arrive en première position pour le critère d’« internationalisation » dispensant une formation à des étudiants de plus de 150 pays.

Les autorités soviétiques appelèrent l’université par le nom de Patrice Lumumba, un leader de l’indépendance congolaise qui alarma le bloc capitaliste en obtenant l’aide militaire et humanitaire soviétique pendant la guerre froide. Le gouvernement russe lui donna le nom d’URAP en 1992. 

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.