Levée des sanctions antirusses : la CCIFR salue l’adoption de la résolution

flickr.com/mathoov
Le jeudi 28 avril, l’Assemblée nationale a soutenu par 55 voix contre 44 la résolution du député républicain Thierry Mariani visant à ne pas proroger les sanctions économiques de l’UE contre la Russie.

La Chambre de Commerce et d’Industrie France Russie s’est réjouie de l’issue du vote.

« La CCI France avait sollicité personnellement chacun des 577 députés pour qu'ils soutiennent cette résolution : nous nous réjouissons de ce grand pas en avant ! », a déclaré son président Emmanuel Quidet dans un communiqué. 

Et d’ajouter que l'adoption de ce texte apportait une bouffée d'optimisme au sein des milieux d'affaires en Russie.

Monsieur Quidet a toutefois rappelé que la décision finale revenait au gouvernement français et à Bruxelles, puisqu’il s’agissait de sanctions européennes.

Présentée par 86 députés, la résolution adoptée jeudi souligne l’impact des sanctions sur l’économie française, notamment le secteur agricole. Parmi d’autres raisons figure la nécessité de faire front commun face au terrorisme. « On ne peut demander à la Russie d'être partenaire dans le combat contre Daech et en même temps réclamer des sanctions à leur encontre », écrivaient les députés.

Sur 577 députés, seuls 101 ont assisté au vote. Le document a été soutenu par les groupes LR, UDI et Front de gauche.

La résolution invitant le gouvernement à ne pas renouveler les sanctions contre la Russie n'est pas contraignante. Elle est surtout utilisée par les parlementaires pour formuler un vœu, une recommandation.

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.