Des peintres français à la Biennale de Moscou pour l’art jeune

La manufacture Triokhgornaya à Moscou accueillera la 5ème Biennale de Moscou pour l’art jeune du 1er juillet au 10 août.

La manufacture Triokhgornaya à Moscou accueillera la 5ème Biennale de Moscou pour l’art jeune du 1er juillet au 10 août.

service de presse

Quatre-vingt-sept jeunes peintres de moins de 35 ans originaires de 36 pays prendront part au Projet principal de la 5ème Biennale de Moscou pour l’art jeune (Moscow Biennale for young art) qui se tiendra du 1er juillet au 10 août à la manufacture Triokhgornaya, ancien bâtiment industriel du XIXe siècle. La France y sera représentée par le peintre Marc Johnson, le duo Maxime Marion et Émilie Brout, ainsi que par les projets des peintres Claire Paugam (France-Islande), Joe Sobel (France-USA) et Marguerite Humeau (France-Grande-Bretagne).

Ce grand projet est dirigé par le Britannique Nadim Samman, spécialiste de l’art contemporain russe. C’est d’ailleurs lui qui a formulé le sujet principal de la Biennale, Deep Inside, et qui a sélectionné les œuvres.

« Le concours a intéressé un très grand nombre de peintres dans le monde entier. Nous avons reçu plus de 2 000 demandes de plus de 80 pays. Et ces demandes étaient d’un tel niveau que la sélection a été difficile mais réellement passionnante. Nous avons choisi finalement 87 auteurs dont les œuvres reflètent les orientations actuelles du processus artistique contemporain. Ces projets mettent en lumière les grands problèmes de notre époque, tels que la crise écologique, l’effacement des frontières entre la « nature » et les techniques ou encore l’interaction entre la transparence et l’opacité au siècle informatique », a dit Nadim Samman.

Le Comité d’organisation de la Biennale a également annoncé les noms des commissaires d’exposition qui se verront confier deux Projets stratégiques, au Musée d’art contemporain de Moscou et au Centre d’Etat d’art contemporain, qui se tiendront dans le cadre de la Biennale parallèlement au Projet principal. Il s'agit de Joao Laia (Portugal) et du duo Silvia Franceschini-Valeria Mancinelli (Italie).

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.