Un mannequin tchétchène voilée posant pour Dolce&Gabbana fait le buzz

Certains internautes russes sont surpris et confus par cette publicité

En février 2016, le créateur de mode italien Stefano Gabbana a posté sur son compte Instagram la photo d’un top model russe portant un hijab pour faire la promotion de la première collection de la marque destinée à la communauté musulmane. La collection avait été créée en collaboration avec son associé, Domenico Dolce.

Le mannequin en question est une jeune fille de 17 ans, Ilona Bisoultanova, qui vient de République tchétchène, une région du sud de la Russie majoritairement peuplée par des musulmans. C’est en outre une des régions les plus conservatrices de Russie.

 

La réaction de certains internautes est ambigüe, voire même très tranchée. Voici quelques-uns des commentaires les plus éloquents à propos des photos publiées sur le compte Instagram de Gabbana : 

« Un homosexuel publie tes photos sur sa propre page... C’est ce que j’appelle de l’arrogance ! »

« Sa bouche est refaite. Elle a perdu son individualité. »

Bien que la photo ait été postée il y a plus d’un mois, les internautes russes continuent d’en parler sur les réseaux sociaux et sur le compte Instagram de Bisoultanova :

« Alina, j’ai vu ta photo sur le compte de Dolce&Gabbana et j’ai été agréablement surpris qu’un styliste de renom ait autant mis en valeur une fille vaïnakh [un groupe ethnique composé, entre autres, de Tchétchènes, ndlr] »

Malgré son jeune âge, Ilona Bisoultanova a déjà créé sa propre ligne de vêtements pour musulmans. Ses fans la comparent souvent avec le célèbre mannequin philanthrope Natalia Vodianova

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.