Prêt russe pour le FN : le Kremlin pas au courant

Capture d'écran

Le Kremlin n’est pas au courant de l’existence éventuelle d’une demande de prêt présentée par le parti français Front national (FN) à des banques russes, a indiqué vendredi le porte-parole de la présidence DmitriPeskov.

« Non, nous sommes pas au courant », a-t-il répondu aux journalistes.

Plus tôt dans la journée de vendredi, le journal britannique The Times avait rapporté, se référant au trésorier du Front nationalWallerand de Saint-Just, que le parti de Marine Le Pen avait demandé aux banques russes 27 millions d’euros de prêt afin de financer la campagne électorale de la présidentielle et des législatives prévues en 2017.

Mardi, M. Saint-Just avait en outre indiqué que le Front national, qui avait emprunté 9 millions d'euros auprès d'une banque russe en 2014, envisageait à nouveau de s'adresser « à des banques étrangères, et pourquoi pas russes », pour trouver au minimum 27 millions euros.

Mme Le Pen a pour sa part assuré que l’octroi d’un prêt russe n’influencerait aucunement la politique du parti.

Source : RIA Novosti

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.