​Les scientifiques russes imprimeront des glandes thyroïdes humaines

Service de presse
Vladimir Mironov, président de la société russe Bioprinting Solutions, a annoncé le 17 décembre que son laboratoire était prêt à lancer l’impression 3D de thyroïdes humaines à l’issue des expériences réalisées sur des souris. La prochaine étape des travaux sera consacrée au rein.

Le laboratoire 3D de Moscou Bioprinting Solutions vient d’achever une expérience unique en son genre avec des thyroïdes imprimées implantées sur des souris. La glande réalisée sur une bio-imprimante fonctionne et il n’y a pas de rejet de greffe.

La société entame l’impression d’organes humains : d’abord de la thyroïde puis du rein. Aucun délai précis n’est communiqué. 

Le 15 mars dernier, Bioprinting Solutions est parvenu à fabriquer une glande thyroïde de souris sur la première bio-imprimante russe FABION. L’expérience qui a duré plusieurs mois a prouvé que les glandes imprimées étaient viables.

Les résultats de cette expérience ont été présentés pour la première fois au monde scientifique le 8 novembre dernier, à la conférence internationale sur la bio-fabrication à Utrecht (Pays-Bas).

Le 17 décembre, Vladimir Mironov a déclaré que son laboratoire était prêt à entamer l’impression d’abord d'une thyroïde humaine et ensuite du rein.  

« Le laboratoire prévoit prochainement de publier plusieurs articles sur les résultats de ses expériences dans de sérieuses revues scientifiques, avant de passer à l’étape suivante des travaux : la bio-impression de la glande thyroïde humaine. Lorsque ce sera fait, nous entamerons l’élaboration de la technologie d’impression du rein, car le problème du manque d’organes pour la transplantation rénale se pose avec acuité », a-t-il souligné.

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.