EI: la Russie intensifie ses frappes et lance la coopération avec la France

La Russie a effectué une frappe d’envergure contre les positions de l’État islamique (EI, organisation terroriste interdite en Russie, ndlr) en Syrie, a déclaré le ministre de la Défense, Sergueï Choïgou, lors de consultations avec le président Vladimir Poutine au Centre national de commandement de la défense russe.

« Le nombre de raids a été multiplié par deux, ce qui permet d’effectuer des frappes ciblées puissantes contre les commandos de l’EI sur l’ensemble du territoire de Syrie », a déclaré le ministre.

Au cours de la première frappe en question, la Russie a employé 34 missiles de croisière et a détruit 14 cibles terroristes. Selon le chef de l’état-major du pays, Valeri Guerassimov, il s’agit de points de commandement servant à coordonner les troupes de l’EI dans les provinces d’Idlib et d’Alep (nord). Et de préciser que l’États-Unis et leurs alliés avaient été prévenus de ces frappes grâce auxquelles les troupes syriennes ont amorcé une avancée.

Lors de ces consultations, le président Poutine a chargé la Flotte russe d’établir « un contact direct » avec le porte-avions Charles-de-Gaulle et de « coopérer avec les alliés » français lors de l’opération anti-terroriste.

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.