​Officiel : une bombe à l’origine du crash dans le Sinaï

Les services spéciaux russes ont confirmé que l’explosion d’une bombe a provoqué le crash de l’avion A-321 de la compagnie aérienne Kogalymavia survenu le 31 octobre dans le Sinaï.

Un attentat terroriste est à l’origine du crash de l’avion civil russe Airbus A-321 dans le Sinaï, a annoncé le chef du Service fédéral de sécurité russe (FSB) Alexander Bortnikov au président russe Vladimir Poutine.

« Un engin explosif artisanal d’une puissance allant jusqu’à un kilogramme d’équivalent de TNT a été actionné à bord de l’avion A-321 », a déclaré le responsable, ajoutant que des traces de substances explosives avaient été détectées sur les débris de l’appareil.

Le président russe a de son côté promis que les terroristes ayant organisé l’explosion seraient trouvés « où qu’ils se cachent ». « L’assassinat de nos compatriotes dans le Sinaï fait partie des crimes les plus sanglants en terme de victimes. Nous n’allons pas essuyer les larmes de notre âme et de notre cœur. Ceci restera avec nous pour toujours, sans toutefois nous empêcher de trouver et de punir les criminels. (…) Nous les trouverons dans n’importe quel point de la planète et les punirons », a déclaré le président lors de consultations au Kremlin.

L’avion A-321 à destination de Saint-Pétersbourg s’est écrasé 23 minutes après avoir quitté l'aéroport de la ville égyptienne de Charm el-Cheikh sans laisser de survivant. 224 personnes, y compris 7 membres d'équipage, se trouvaient à son bord. 

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.

À ne pas manquer