Saint-Gobain ouvre son premier centre de recherche en Russie

Il s'agit du premier centre du genre ouvert par Saint-Gobain en Russie. Il aura pour vocation de développer de nouveaux produits et solutions technologiques sous la marque Weber-Vetonit.

Le groupe français Saint-Gobain a ouvert jeudi 29 octobre le centre de recherche et de développement Weber-Vetonit à Yegorievsk, dans la région de Moscou.
 
Le centre en question est la première plateforme R&D de Saint-Gobain en Russie, ce qui constitue une démarche logique dans la stratégie du développement du goupe dans le pays, a expliqué le service de presse. Et d'ajouter que la production et les projets menés en Russie aviaient atteint le volume qui rend indispensable l'existence d'un centre de recherche propre au groupe : il est important de développer et de lancer des produits adaptés au marché local du point de vue des particularités climatiques, technologiques et en tenant compte des traditions de la construction.
 
Dans un premier temps, les employés du Centre mèneront des recherches dans le domaine de l'adaptation des produits aux nécessités du marché russe, étudieront des propriétés physiques et chimiques des matériaux et testeront différentes composantes de produits de Saint-Gobain. À l'avenir, les Centre acceuillera des recherches fondementales, indique la source. 24 jeunes chercheurs prometteurs feront partie de l'équipe, indique la source. 
 
Présent en Russie depuis 1993, Saint-Gobain a déjà ouvert en Russie trois usines de production de mélanges secs de construction Weber-Vetonit. Au total, le groupe possède neuf usines en Russie.
 
Saint-Gobain, leader mondial de l’habitat, conçoit, produit et distribue des matériaux de construction et de haute performance en apportant des solutions innovantes aux défis de la croissance, des économies d’énergie et de la protection de l’environnement.

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.