Suicide d’un soldat russe en Syrie

Un bombardier russe Sukhoi Su-24 à la base aérienne Hmeimim.

Un bombardier russe Sukhoi Su-24 à la base aérienne Hmeimim.

TASS
​Le ministère russe de la Défense a annoncé la mort d’un soldat engagé en Syrie. Il ne participait pas aux opérations de combat, et s’est suicidé.

Le département militaire du pays a annoncé la mort d’un soldat russe en Syrie. « Le ministère de la Défense a confirmé le suicide d’un soldat engagé sur la base militaire de Hmeimim (ouest de la Syrie», est-il expliqué dans un communiqué de presse ministériel. À l’heure actuelle, on sait que le militaire (son nom n’est pas dévoilé) était mécanicien, ne participait pas aux opérations de combat et s’est suicidé pendant son quartier libre après son tour de garde.

« Selon les informations préalables dont nous disposons, basées entre autres sur l’analyse des SMS de son téléphone, la cause de la mort du militaire engagé serait un désaccord dans ses relations personnelles avec sa compagne », indique le ministère de la Défense.

La mort du militaire en Syrie avait été annoncée par le blogueur Ruslan Leviev, enquêtant à titre privé sur l’activité des soldats russes. Il avait repéré sur les réseaux sociaux des messages évoquant ce suicide provenant de la famille et des amis du militaire. Le porte-parole de la présidence russe Dimitri Peskov a déclaré à son tour que le Kremlin n’était pas au courant de ce décès et a invité le ministère de la Défense à confirmer cette information.

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.