Première mondiale d’un opéra de Rodion Chtchedrine au théâtre Mariinsky

Rodion Chtchedrine au théâtre Mariinsky à Saint-Pétersbourg.

Rodion Chtchedrine au théâtre Mariinsky à Saint-Pétersbourg.

Yuri Belinsky/TASS

Le théâtre Mariinsky de Saint-Pétersbourg, dirigé par Valeri Guerguiev, a commencé les répétitions d’un nouvel opéra de Rodion Chtchedrine Un conte de Noël. M. Chtchedrine l’a dédié à son épouse et muse, qui partage sa vie depuis 57 ans, Maïa Plissetskaïa.

Les artistes le qualifient de « chef-d’œuvre incontestable », tout en précisant qu’il s’agit de l’opus « le plus complexe du compositeur ». « Je suis convaincu que le nouvel opéra entrera durablement dans notre répertoire. Nous avons déjà commencé à travailler dessus. Les artistes sélectionnés pour le spectacle commencent à s’attaquer aux difficultés. Et il y en a beaucoup, tant pour les chanteurs que pour l’orchestre », confirme M. Guerguiev.

Le spectacle sera mis en œuvre par la même équipe que celle qui a travaillé sur le Voyageur enchanté, le quatrième opéra de Rodion Chtchedrine, au Mariinsky. « J’ai été très heureux de la réaction au Voyageur à travers le monde. Partout, à Paris comme à New York, il a rencontré un grand succès. Ainsi, on peut affirmer que le metteur en scène Alexeï Stepaniouk, l’artiste Alexandre Orlov et la conceptrice des costumes Irina Tcherednikova ont « compris l’intention de l’auteur », explique  Guerguiev. « Les œuvres de Chtchedrine sont très complexes rythmiquement, mais brillamment orchestrées, elles offrent un éclat lyrique et des possibilités pour le chœur, et sont, par ailleurs, philosophiquement profondes, nous sommes donc en droit d’espérer une première notable ».

Rodion Chtchedrine présente sa nouvelle œuvre dans ces termes : « Elle est inspirée des contes russes. Elle est riche en folklore populaire. Comme Casse-noisette de Tchaïkovski qui, sous son titre, s’intitule ballet-féérie, mon œuvre s’intitulera opéra-féérie ».

La première mondiale du Conte de Noël est prévue pour les fêtes de fin d’année. 

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.