Le premier ministre ukrainien accusé d'avoir combattu en Tchétchénie

Le premier ministre ukrainien s’est pour le moment abstenu de tout commentaire.

Le premier ministre ukrainien s’est pour le moment abstenu de tout commentaire.

TASS
La directrice du service de presse de M. Iatseniouk Olga Lappo réagit

Dans un entretien avec Rossiyskaya Gazeta, le chef du Comité d’enquête russe Alexandre Bastrykine a déclaré que son agence disposait d’informations indiquant que le premier ministre ukrainien Arseni Iatseniouk avait participé à la première guerre de Tchétchénie.

« Arseni Iatseniouk a participé à au moins deux batailles survenues place Minoutka à Grozny le 31 décembre 1994 et près de l’hôpital municipal N°9 de Grozny en février 1995, ainsi qu’à des tortures et exécutions de militaires de prisonniers de guerre russes survenues dans le district Oktiabrski de la ville de Grozny le 7 janvier 1995 », a déclaré Bastrykine.

Bastrykine a également précisé que Iatseniouk avait combattu en Tchétchénie au sein des détachements punitifs Argo puis au Viking sous les ordres d’Olexandr Muzychko. Selon lui, il a même été décoré de la médaille de Djokhar Doudaïev « L’honneur de la nation ».

La directrice du service de presse de M. Iatseniouk Olga Lappo a réagi aux déclarations retentissantes du chef du Comité d’enquête russe : « Nous invitons le régime russe à soumettre le président du Comité d’enquête russe Bastrykine à une expertise psychiatrique. Il s’agit bien de ce Bastrykine qui, avec d’autres psychopathes, a cyniquement accusé Nadejda Savtchenko, Oleg Sentsov et d’autres patriotes ukrainiens. Goebbels et la machine de propagande nazie ne pourraient qu’applaudir l’équipe de Poutine », a écrit Lappo sur sa page Facebook.

Le premier ministre ukrainien s’est pour le moment abstenu de tout commentaire.

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.