Biennale de l’Oural : le collectif français « Les gens d’Uterpan » dans le projet principal

La troisième Biennale industrielle d'art contemporain de l'Oural se tiendra du 9 septembre au 10 novembre 2015 à Ekaterinbourg et dans 11 villes de la région. Les organisateurs ont dévoilé la liste des artistes qui participent au projet principal.

Appelé Mobilisation, le projet principal est dirigé par Li Zhenhua, un artiste multimédia chinois, et Biljana Ciric, commissaire indépendant. Constitué de deux volets, il réunira plus de 80 artistes venant de 20 pays. Parmi eux, on trouvera des stars de la scène artistique comme Yoko Ono, Alfredo Jaar, Tino Sehgal, Lee Kit et bien d'autres. La France sera représentée par Les gens d’Uterpan, duo composé par Annie Vigier et Franck Apertet.

Comme l'ont expliqué les organisateurs de la Biennale, Li Zhenhua a imaginé son projet No real body comme un « moyen extrême permettant de savoir si l'art est le point de départ de l'énergie créatrice ». Le projet de Biljana Ciric s'appellera Marge de manœuvre : entre abstraction et accumulation et étudiera la solidarité dans le système artistique. 

Le projet principal sera installé dans le bâtiment de l'ancien hôtel Isset, un monument du constructivisme des années 1920-1930  aujourd'hui abandonné. Le célèbre street artiste russe Timofeï Radia prépare un projet particulier sur le toit de l'hôtel.

Seront aussi exposés des projets d'artistes de résidences artistiques qui ont parcouru plusieurs villes de la région du 13 au 26 juillet. Parmi les participants figurent : Alexandre Morozov (Russie), Fiodor Telkov (Russie), Iouri Kroutchak (Ukraine), Stéphane Thidet (France), Jesus Palomino (Espagne), Jacopo Mandich (Italie), David Siepert et Stefan Baltensperger (Suisse), Bernhard Ran (Autriche), Ars virtua (Russie/Etats-Unis).

La Biennale industrielle d'art contemporain de l'Oural est l'un des projets artistiques internationaux d'art contemporain les plus importants réalisés par les régions russes. La Biennale est organisée par le Centre national d'art contemporain et se tient ici depuis 2010. Selon les organisateurs, les particularités de la région et son héritage industriel rendent ce projet unique. La Biennale est un nouveau vecteur de développement du territoire utilisant l'art comme ressource.

Lors du premier Forum mondial de la biennale à Gwangju (Corée du Sud) en 2012, la Biennale industrielle d'art contemporain de l'Oural est entrée dans le top 10 des biennales les plus prometteuses dans le monde.

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.