Affaire Ioukos : après la Belgique, la France gèle les actifs de compagnies russes

Des huissiers de justice français ont commencé à geler des actifs russes en France en application d'une décision de la Cour permanente d'arbitrage de La Haye, rapporte l'agence RIA Novosti.

La mesure concerne notamment les comptes de compagnies russes gérés par la filiale française de la banque VTB et de missions diplomatiques russes. 

La justice française se réfère à la décision de la Cour permanente d'arbitrage de La Haye adoptée le 18 juillet 2014 en vertu de laquelle la Russie doit rembourser 50,2 milliards de dollars aux actionnaires de la compagnie pétrolière Ioukos. 

« Les montants (gelés) ne sont pas énormes, il s’agit de quelques dizaines de milliers d’euros. Les comptes des représentations diplomatiques ont été tout de suite « dégelés », et ceux des compagnies saisis », a déclaré à la presse Andreï Kostine, le patron de VTB, ajoutant que la banque était en train de résoudre ce problème. 

Hier, la justice belge a également prévenu les établissements russes dans le pays (à l'exception des représentations diplomatiques) du gel de leurs actifs.  

Le porte-parole du président russe, Dmitri Peskov, a déclaré à la presse que les autorités russes et les avocats se penchaient actuellement sur le problème. 

Source : MK, RIA Novosti 

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.