La Russie prend la présidence tournante des BRICS

Le 1er avril, la Russie a entamé la présidence des BRICS (Brésil, Russie, Inde, Chine, Afrique du Sud) pour une période d’un an, dont le point culminant constituera le sommet qui se tiendra les 9-10 juillet à Oufa (Bachkirie).

Durant sa présidence, la Russie envisage de mettre l’accent sur le renforcement de la stabilité stratégique et le règlement des conflits régionaux, notamment en Afrique du Nord et au Proche-Orient. Les problèmes que traversent les régions mentionnées seront à l’ordre du jour des consultations des ministres des Affaires étrangères prévues en avril et en mai.

Toutefois, les principaux objectifs de la Russie relèvent du secteur monétaire et financier. Il s’agit notamment de favoriser le lancement de la Banque de développement des BRICS et du pool de réserves monétaires. Le développement du partenariat économique entre les BRICS figure également sur la liste des priorités.

La Russie envisage de proposer à ses partenaires d’explorer une série de nouveaux axes économiques, notamment dans l’énergie et l’exploration minière. Moscou est par ailleurs en train d’élaborer une feuille de route pour la coopération dans le domaine des investissements.

Dans le domaine sociopolitique, la Russie prévoit de mettre sur la table des négociations la politique migratoire, la politique d’État dans le domaine des médias et la politique de la jeunesse. 

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.