Le Forum des jeunes Seliguer a cessé d’exister

Le Forum des jeunes Seliguer, mis en place en Russie en 2005, a cessé d’exister. Il sera substitué cette année par une multitude d’événements de moindre envergure qui se tiendront à travers le pays, y compris en Crimée.

Le Forum des jeunes Seliguer a cessé d’exister. Organisé par le mouvement Nachi (« Les Nôtres », organisation de jeunesse du parti Russie unie) et par l'Agence fédérale russe de la jeunesse (Rosmolodej), il se tenait annuellement depuis 2005 dans la région de Tver (100 km de Moscou) sur les rives du lac Seliguer.

Son camp a été visité à plusieurs reprises par Vladimir Poutine et d’autres hommes politiques et d’affaires russes de premier plan, dont le ministre des Affaires étrangères Sergueï Lavrov.

À sa place, plusieurs régions russes accueilleront cette année une série de forums de jeunes de moindre importance. Parmi les principales plateformes de discussion, il convient de distinguer « Le Territoire de significations » (région de Vladimir, 180 km de Moscou) et le forum Tavrida en Crimée.

La plateforme sur laquelle se déroulait le forum Seliguer continuera d’exister. Intitulée « Forum parc », elle accueillera cet été un congrès de la jeunesse du District fédéral central.

Le politologue russe Mikhaïl Vinogradov, président de la Fondation Peterbourjskaïa Politka, a expliqué à RBTH qu’au cours des années de son existence, le forum Seliguer avait commencé à s’associer avec un style concret. « Il suscitait des réactions controversées, exigeant une conformité d’idées apparente chez les participants. En tant que symbole, il est révolu. Mais le style de Seliguer sera adopté par une série d’événements de moindre importance », a expliqué l’expert.

À présent, la politique de la jeunesse se traduit en Russie par la création d’attitudes paternalistes et par une forte préoccupation pour la jeunesse qui n’est pas toujours justifiée, estime M. Vinogradov. Selon lui, les plateformes de ce format devraient se fixer pour objectif la sélection du personnel et le développement des compétences pour les nouvelles spécialités.   

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.