Une « babouchka » fan de chanson française rencontrera Aznavour à Moscou

Les organisateurs du concert de Charles Aznavour, prévu le 22 avril prochain à Moscou, ont fait savoir que le grand chanteur était prêt à rencontrer la « babouchka » (grand-mère) Lida, une amatrice de chanson française devenue en quelques jours une véritable vedette de l'Internet russe.

L'histoire a commencé lundi dernier, lorsqu'un correspondant du quotidien russe Kommersant, Alexandre Tchernykh, a aperçu dans le métro moscovite une dame devant un distributeur de journaux. Il a cru que la babouchka voulait acheter un journal, mais n'en avait pas les moyens. Alexandre a donc décidé de lui venir en aide.

« Non, non. Je regarde Charles Aznavour. Qu'il est beau sur l'affiche, j'aime beaucoup ses chansons. Il est indiqué qu'il donnera un concert à Crocus City Hall, et je ne sais même pas où c'est. Vous le savez? »,  a-t-elle dit.

Sans attendre la réponse, elle s'est mise à parler de son amour pour les chansons françaises et a interprété des extraits d’œuvres de Joe Dassin et d'Edith Piaf.

Impressionné par le talent de la « babouchka », qui s’est présentée comme Lida, le journaliste l’a filmée avant de poster la vidéo sur sa page Facebook.

La dame n’ayant pas laissé ses coordonnées (elle n’a pas de téléphone), le journaliste a prié dans le message adjoint à la vidéo tous ceux qui la connaissent de prendre contact avec lui pour qu’il l’emmène au concert d’Aznavour.

La vidéo a fait le tour de l’Internet russe. Quant au journaliste, il a reçu une multitude de messages, les uns proposant d’acheter un billet pour la dame, d’autres de lui accorder une aide financière.

Les journalistes du portail Barev.Today ont retrouvé Lidia Ivanovna. Lorsqu’elle a appris que le grand chanteur était prêt à la rencontrer après son concert, elle a reconnu qu'elle était intimidée. Toutefois, les journalistes espèrent qu'ils parviendront à la faire changer d'avis. 

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.