Tchétchènes interpellés en France : la piste terroriste écartée

La justice française a écarté la piste terroriste après l'arrestation lundi à Béziers (Héraut) de cinq citoyens russes d'origine tchétchène, a déclaré le procureur de la République de Béziers, Yvon Calvetdans une interview à la presse locale.

« Il n'y a pas de projet d'attentat connu », a-t-il déclaré.

Le magistrat a souligné que l'affaire en question se situait en dehors de tout contexte religieux et révélait du « grand banditisme ».

« On n'a pas déterminé si un projet d'attentat était en cours», a de son côté fait savoir le directeur de la police judiciaire de Montpellier, Gilles Soulier.

Selon lui, il s'agit de la fabrication et la détention « de produits explosifs (…) dangereux par des gens qui seraient inconnus des services antiterroristes ».

Mardi, il a été annoncé que cinq originaires de Tchétchénie avaient été interpellés dans le sud-est de la France soupçonnés de préparer un attentat. 

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.