Des cinéastes russes appellent à réviser l’interdiction des jurons dans les films

Des cinéastes russes ont adressé une pétition au premier ministre russe Dmitri Medvedev demandant d’apporter des amendements à la loi interdisant les jurons au cinéma, a annoncé dans une interview à l’agence TASS le réalisateur russe Fiodor Bondartchouk.

Les auteurs de la lettre estiment que « les jurons font partie du patrimoine culturel immatériel. Ils ont été et sont employés dans les œuvres artistiques pour différentes raisons, notamment dans le souci de renforcer l’authenticité de l’image des héros et l’intensité émotionnelle des événements ».

Dans le même temps, les cinéastes s’opposent à ce que « des grossièretés usuelles parfois relayées à mauvais escient remplissent nos écrans ». « Si l’emploi de jurons est justifié par l’état émotionnel du héros ou véhicule les nuances de son caractère, indispensables pour compléter le tableau dramatique, l’interdiction en vigueur est superflue », précisent les réalisateurs.

Ils précisent que les films dont l’essence artistique nécessite le recours aux jurons pourraient tout simplement être interdits aux moins de 18 ans.

Une loi entrée en vigueur en juillet dernier interdit les jurons dans les films, au théâtre et dans les médias.

La lettre a en question a été signée par les cinéastes Fiodor Bondartchouk, Nikita Mikhalkov, Karen Chakhnazarov, Sergueï Mirochnitchenko, Oleg Tabakov et Vladimir Khotinenko. 

Source : TASS 

Réagissez à cet article en soumettant votre commentaire ci-dessous ou sur notre page Facebook

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.