Prenez part au flash mob international #iLOVErussian

Des professeurs australiens ont lancé le flash mob #iLOVErussian destiné aux enfants apprenant la langue de Pouchkine hors des frontières de Russie

Lancé le 10 janvier dernier à Brisbane, en Australie, le flash mob international #iLOVErussian se poursuivra jusqu’au 21 février, Journée internationale de la langue maternelle.

Pour participer à cette action, il faut tourner une courte vidéo avec un enfant expliquant pourquoi il apprend la langue russe. Ensuite, les enregistrements doivent être postés sur Twitter ou Facebook, accompagnés des hashtags #iLOVErussian et @LinguaKid.

Conformément aux règles du concours, seuls les enfants résidant dans les pays dont la langue officielle est autre que le russe peuvent participer au flash mob. Les ados sont autorisés à poster des vidéo-selfies.

Anastasia Astridge, une des organisatrices de l’événement, a indiqué à RBTH que le flash mob est focalisé sur plusieurs objectifs, dont le premier est de motiver les jeunes à apprendre le russe, car rien n’est aussi motivant que l’exemple donné par les enfants de même âge.

« Notre deuxième but est de montrer aux enfants et à leurs parents comment on parle dans les familles où le russe n’est pas la langue principale », a-t-elle indiqué.

Selon Anastasia, « les parents russophones (installés en dehors de la Russie) s’attendent à ce que leurs enfants maîtrisent le russe aussi bien qu’eux. Mais si les enfants sont nés à l’étranger ou sont partis de Russie à l’âge inférieur à celui de sept ans (…) leur russe sonnera de façon étrange ».

Les parents ne doivent pas être trop exigeants envers eux-mêmes et envers leurs enfants. Ils ne doivent pas jeter l’éponge si le résultat ne correspond pas à leurs attentes, a conclu Mme Astridge.

Les résultats du flash mob seront publiés le 21 février sur la page Facebook de l’école de langue Linguakid.

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.