Ukraine : le sommet au « format Normandie » reporté sine die

Des négociations entre les chefs de la diplomatie des quatre pays faisant partie du « format normand » (Russie, Ukraine, Allemagne, France) ont pris fin lundi soir à Berlin. L’issue de la rencontre était prévisible : le sommet des dirigeants de ces quatre États prévu le 15 janvier à Astana, au Kazakhstan, a été reporté pour une durée indéterminée, écrit mardi le quotidien russe Kommersant.

La réunion entre les ministres a duré plus de trois heures. À son issue, le chef de la diplomatie allemande, Frank-Walter Steinmeier, a déclaré que des divergences persistantes pesaient sur le règlement de la crise ukrainienne. 

«Le sommet d’Astana était très attendu, mais il doit être préparé », a-t-il ajouté.

Le ministre russe des Affaires étrangères Sergueï Lavrov a de son côté expliqué ce report par le fait que les parties devaient approfondir l’ordre du jour de cette rencontre.

Fin décembre, les leaders des pays du « format Normandie » ont convenu lors d’une conversation téléphonique de déployer des efforts conjoints afin de réanimer les accords de Minsk sur le règlement du conflit en Ukraine.

Le président ukrainien Petro Porochenko s’est alors empressé de déclarer que les leaders des quatre pays envisageaient de se réunir le 15 janvier au Kazakhstan.

Toutefois, les parties allemande, française et russe ont ultérieurement laissé entendre que la rencontre n’aurait lieu que s’il était clair à l’avance qu’une avancée vers des progrès réels était possible.

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.