Migrants ukrainiens en Russie : fin du régime préférentiel le1er janvier

Au cours de l'année 2014, la Russie a fait preuve d'un grand libéralisme face aux citoyens ukrainiens venus sur son sol. Cependant, à partir du 1er janvier 2015, les préférences migratoires en vigueur seront levées, a annoncé le directeur du Service fédéral russe des migrations (FMS) Konstantin Romodanovski.

En règle générale, la durée de séjour en Russie des citoyens étrangers bénéficiant d’une entrée sans visa ne peut pas excéder 90 jours d’affilée tous les six mois, si ces derniers ne sont pas titulaires de permis de travail ou d’un titre de séjour provisoire. Suite au conflit politique en Ukraine, la Russie a introduit un régime préférentiel pour les citoyens du pays voisin.

« À partir du 1er janvier, les citoyens ukrainiens ne feront plus exception », a expliqué le responsable.

Cependant, cette nouvelle directive ne s’appliquera pas aux citoyens ukrainiens ayant été contraints de fuir le pays et ne pouvant pas y retourner.

« Sans aucun doute, nous continuerons à offrir toute sorte d’aide à cette catégorie de migrants », a expliqué M.Romodanovski.

À la question de savoir si la Russie envisageait d’introduire un régime de visas avec l’Ukraine, M.Romodanovski a cependant répondu par la négative.

En outre, à partir de l’année prochaine, les citoyens d’Ouzbékistan, du Tadjikistan et d’une série d’autres pays de l’ex-URSS ne pourront plus entrer en Russie sans passeport. 

« Cette mesure ne s’appliquera pas aux Kirghizes, leur pays étant en phase de négociations sur l’adhésion à l’Union eurasiatique. Quant à l’Ukraine, cette question reste pour le moment en suspens », a ajouté le directeur du FMS. 

Source : news.rambler.ru 

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.