L'Occident veut mettre fin à la logique de confrontation avec Moscou (Mogherini)

Les pays occidentaux souhaitent mettre fin à la politique de confrontation avec la Russie dans le cadre du conflit ukrainien, a déclaré la haute représentante de l'UE pour les affaires étrangères Federica Mogherini.

« La situation actuelle est très difficile pour la Russie : il est dans son intérêt de contribuer au règlement du conflit. Dans le même temps, nous sommes au courant que la Russie assume un rôle important non seulement en Ukraine, mais également en Syrie, en Iran, au Proche-Orient et en Libye », a indiqué la chef de la diplomatie européenne dans une interview accordée au journal italien La Repubblica.

« Ainsi, nous devons d'un côté renforcer notre soutien à l'Ukraine, dont la situation économique risque de devenir très grave. De l'autre côté, nous devons discuter directement avec Moscou de nos relations et du rôle que la Russie pourrait assumer dans d'autres scénarios (en Ukraine, ndlr) », a annoncé Mme Mogherini.

La Russie a à plusieurs reprises démenti toute implication dans la crise qui a éclaté en Ukraine suite à la chute du régime du président Viktor Ianoukovitch en février 2014. Moscou appelle régulièrement les pays occidentaux à exercer une influence sur les autorités de Kiev en vue de les pousser à remplir les accords de Minsk visant à régler le conflit dans le sud-est du pays.

Source : RIA Novosti 

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.