Mistral : Hollande suspend la livraison du navire à la Russie

Le président français François Hollande a décidé de suspendre la livraison à la Russie d'un premier bâtiment de projection et de commandement (BPC) de classe Mistral, a annoncé mardi le Palais de l'Elysée dans un communiqué.

« Le Président de la République considère que la situation actuelle dans l'est de l'Ukraine ne permet toujours pas la livraison du premier BPC. Il a donc estimé qu'il convenait de surseoir, jusqu'à nouvel ordre, à l'examen de la demande d'autorisation nécessaire à l'exportation du premier BPC à la Fédération de Russie », lit-on dans le document.

Le communiqué de l'Elysée confirme la déclaration du chef de la diplomatie française Laurent Fabius, qui a fait savoir mercredi matin sur son compte Twitter que « les conditions n'étaient toujours pas réunies » pour remettre le navire à la Russie.

A cette occasion, le vice-ministre russe de la Défense Youri Borissov a déclaré mardi que Moscou s'abstiendrait pour le moment de formuler des réclamations à l'encontre de Paris.

Selon M. Borissov, le contrat signé entre la Russie et la France comporte des dispositions précises concernant les délais de livraison du navire.

« Nous respecterons le contrat à la lettre, comme le font les gens civilisés », a conclu le vice-ministre.

Source : RIA Novosti

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.