Mistral : Hollande suspend la livraison du navire à la Russie

Le président français François Hollande a décidé de suspendre la livraison à la Russie d'un premier bâtiment de projection et de commandement (BPC) de classe Mistral, a annoncé mardi le Palais de l'Elysée dans un communiqué.

« Le Président de la République considère que la situation actuelle dans l'est de l'Ukraine ne permet toujours pas la livraison du premier BPC. Il a donc estimé qu'il convenait de surseoir, jusqu'à nouvel ordre, à l'examen de la demande d'autorisation nécessaire à l'exportation du premier BPC à la Fédération de Russie », lit-on dans le document.

Le communiqué de l'Elysée confirme la déclaration du chef de la diplomatie française Laurent Fabius, qui a fait savoir mercredi matin sur son compte Twitter que « les conditions n'étaient toujours pas réunies » pour remettre le navire à la Russie.

A cette occasion, le vice-ministre russe de la Défense Youri Borissov a déclaré mardi que Moscou s'abstiendrait pour le moment de formuler des réclamations à l'encontre de Paris.

Selon M. Borissov, le contrat signé entre la Russie et la France comporte des dispositions précises concernant les délais de livraison du navire.

« Nous respecterons le contrat à la lettre, comme le font les gens civilisés », a conclu le vice-ministre.

Source : RIA Novosti

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.

Plus d'histoires et de vidéos passionnantes sur la page Facebook de Russia Beyond.

Ce site utilise des cookies. Cliquez ici pour en savoir plus.

Accepter les cookies