Une société belge créera le système de paiement russe

Le logiciel du Système national de cartes paiement (NSPK) russe sera créé par Openway Service, filiale de la compagnie belge Openway, rapporte le site internent du quotidien RBC Daily.

Selon la source, le nouveau système sera opérationnel à partir du 1er avril. Toutefois, il ne s’agit pour l’instant que du logiciel de base qui ne prévoit ni le paiement en ligne, ni la possibilité de contester des transactions.

D’après les interlocuteurs de RBC Daily proches du dossier, le logiciel en question permettra au NSPK de traiter les cartes de paiement, mais ne prévoit pas l’émission de sa propre carte.

Le quotidien précise que les candidatures de trois compagnies technologiques – Openway Service, Compass Plus et BPC Bankovskie Technologii– ont été examinées. La compagnie belge a été retenue, bien qu’elle ait évaluée ses services à 10 millions de dollars, soit deux fois plus cher que Compass Plus.

Alexander Zakharov, de Paragon Advice Group, estime que le choix d’une compagnie occidentale suppose le risque de nouvelles sanctions. « Ceci peut cependant être facilement contourné si le logiciel est créé sur le sol russe et si c’est la filiale, et non la société mère, qui détient les droits de cette technologie », a-t-il expliqué.

L’opérateur NSPK a été fondé en juin dernier par la Banque centrale de Russie. L’idée de créer un système national de cartes paiement est née après que les systèmes de paiement Visa et MasterCard ont cessé de desservir les cartes d’une série de banques russes (dont SMP et Rossiya) frappées par les sanctions occidentales sur fond de crise ukrainienne. 

Source : RBC Daily 

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.