Foot : rixe entre supporters du CSKA Moscou et de l’AS Rome

Deux supporters russes ont été blessés mercredi dernier lors du match de poule de la Ligue des Champions entre le CSKA Moscou et l’AS Rome. 18 Russes ont été interpellés.

La rencontre entre le CSKA et l’AS Rome, deux équipes du groupe E de la Ligue des Champions, a eu lieu mercredi soir au stade olympique de Rome. La rencontre s’est terminée sur le score de 5:1 pour l’équipe italienne. Juste avant le début du match, lors d’affrontements entre les supporters des deux équipes, un supporter russe a reçu un coup de couteau à l’abdomen et au bras, un autre a subi une grave blessure à la tête, probablement victime d'un coup de bouteille. Les deux Russes sont actuellement hospitalisés, informe le quotidien italien La Gazetta dello Sport. Le pronostic vital n’est pas engagé. Le quotidien souligne que l’ambulance transportant un des blessés à l’hôpital a été retardée par les supporters de l’AS Rome qui lui barraient le chemin.

Le quotidien suggère que l’échauffourée entre les supporters avant le début du match est à l’origine du comportement agressif des supporters du CSKA qui, à la 72e minute, ont allumé des pétards et les ont projetés dans les tribunes italiennes, situées juste à côté. Les supporters du club romain les ont renvoyés dans les tribunes des Russes. Cela a conduit à une échauffourée avec le personnel, la police est alors intervenue.

Selon les médias italiens, 18 supporters du CSKA ont été interpellés pour diverses violations pendant et après le match.

Le quotidien russe Sport-Express informe qu’en réponse au comportement antisportif des supporters russes, le comité disciplinaire de l’UEFA pourrait appliquer des sanctions combinées à l’encontre du club moscovite – une amende et une fermeture partielle des tribunes des supporters du CSKA au match retour de la Ligue des Champions. L’équipe russe pourrait alors être contrainte d’affronter les équipes du Bayern Munich et du Manchester City sans spectateurs.

Source : RIA Novosti, Interfax, Sport-Express

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.