Pernod Ricard accumule des réserves d’alcool

Pernod Ricard, producteur de vins et spiritueux, a accru jusqu’au maximum possible les exportations de ses produits sur le marché russe, annonce le dirigeant du groupe Pierre Pringuet à Financial Times.

Il s’agit notamment du whisky irlandais Jameson, du whisky écossais Ballantine’s, de la vodka Absolut, ainsi que des vins du groupe. Pierre Pringuet précise que Pernod Ricard accumule des réserves de ses produits sur le territoire russe, car il s’attend « à tout moment » à un nouvel embargo ou à d’autres mesures de rétorsion russes face aux sanctions européennes

En dépit des tensions politiques, les ventes de Pernod Ricard pour les douze mois de l’année se terminant au 30 juin ont crû de 5%. Toutefois, aujourd’hui ce marché préoccupe sérieusement le groupe, souligne Pierre Pringuet.

Si des sanctions de rétorsion sont effectivement introduites contre les alcools, celles-ci n’épargneront, sans doute, qu’une marque du groupe – le cognac Ararat fabriqué sur le territoire arménien.

Pourtant, celui-ci ne représente qu’un tiers du chiffre d’affaires de Pernod Ricard en Russie.

Source : Kommersant.ru

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.