La France suspend la livraison du premier Mistral à la Russie

La France estime que les conditions pour la livraison du premier bâtiment de projection et de commandement de classe Mistral à la Russie ne sont pas réunies, a annoncé mercredi le service de presse du président français François Hollande à la suite d'une réunion du Conseil restreint de défense.

« Le Conseil de défense a examiné la situation en Ukraine. Elle est grave. Les actions menées récemment par la Russie dans l'est de l'Ukraine contreviennent aux fondements de la sécurité en Europe. Le président de la République a constaté que, malgré la perspective d'un cessez-le-feu qui reste à confirmer et à être mis en œuvre, les conditions pour que la France autorise la livraison du premier BPC ne sont pas à ce jour réunies », lit-on dans le communiqué.

Les autorités françaises ont jusqu'ici affirmé que les sanctions américaines et européennes contre Moscou n'empêcheraient pas Paris d'honorer son contrat de 1,2 milliard d'euros sur la livraison de deux BPC classe Mistral à la Russie.

Source : RIA Novosti

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.