Quatre volontaires français se sont engagés dans les forces d'autodéfense populaire à Donetsk

Une troisième guerre mondiale a commencé en Libye et se poursuit actuellement dans le sud-est de l'Ukraine, estime Guillaume, volontaire français qui combat dans le Donbass aux côtés des rebelles.

Cette semaine, quatre volontaires français sont arrivés à Donetsk pour s'engager dans les forces d'autodéfense populaire. Selon l'un d'entre eux, un autre groupe de Français doit s'y rendre prochainement.

« Nous sommes un noyau dur de quatre volontaires, quatre Français dans un groupe. Ce sont quatre volontaires précurseurs, puisque d'autres envisagent de venir, se préparent et pourraient déjà être en route », a déclaré Guillaume dans une interview à RIA Novosti.

« Il faut comprendre que c'est une guerre mondiale, globale. En Libye, en Syrie et même dans le Donbass aujourd'hui nous voyons, nous, la Russie comme une colonne vertébrale des peuples qui résistent au mondialisme. Le monde est en train de changer. Maintenant, il est possible de faire une reconquête. Voilà. C'est pour ça que nous sommes venus », a affirmé l'interlocuteur de l'agence.

Il a souligné que lui et ses compagnons étaient révolutionnaires et traditionalistes à la fois, partisans de l'unité géopolitique de l'Europe.

« Nous sommes venus ici soutenir les populations du Donbass qui sont agressées par la junte de Kiev. Ceux qui contrôlent l'opération terroriste en Ukraine sont les mêmes qui détruisent et asservissent la France. Ce sont des oligarques et des mafias mondialistes », a affirmé le volontaire français.

Source : RIA Novosti

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.