États-Unis : ruée sur les kalachnikovs suite à l'annonce des sanctions

Les habitants de nombreux États pensent que la production du groupe Kalachnikov va bientôt devenir beaucoup plus chère ou disparaître du marché.

Suite à l'annonce des nouvelles sanctions des États-Unis contre la Russie, les Américains se sont mis à acheter plus activement qu'auparavant les kalachnikovs, craignant que ces armes ne deviennent bientôt rares sur le marché. Les médias locaux en parlent.

L'adoption des dernières sanctions comprend l'interdiction d'importer aux États-Unis de la production du groupe Kalachnikov qui fait partie de la société publique Rostec. Cependant, la vente et l'utilisation des armes déjà présentes sur le territoire américain sont toujours autorisées. Les habitants de nombreux États souhaitent acquérir des kalachnikovs, craignant notamment qu'elles deviennent bientôt beaucoup plus chères ou bien disparaissent du marché.

« Nous vendons la production du groupe Kalachnikov et elle s'écoule très vite », a déclaré le représentant de la chaîne de magasins d'armes K-Var Corp., Robert Keller. Selon lui, les réserves de kalachnikovs de la compagnie ont été écoulées peu après l'annonce des sanctions. Keller a indiqué que K-Var Corp. avait l'intention de se procurer les kalachnikovs encore présentes dans les entrepôts américains. Selon lui, surfant sur la vague de popularité de la production du groupe, les ventes d'autres armes ressemblant au célèbre fusil d'assaut ont augmenté.

L'arme automatique russe  et ses différents dérivés sont considérées comme les armes de tir les plus répandues dans le monde. Ces soixante dernières années, plus de 70 millions d'armes automatiques ont été produites.

Source : Itar-Tass

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.