Les parlementaires russes auront leur propre réseau social

Le gouvernement russe crée un réseau social professionnel pour les députés de tous les niveaux : le Portail du Parlement. L’adresse web du portail est portal.parlament.gov.ru (il n’est pas encoreaccessible actuellement). Outre les représentants du peuple, sur invitation de ces derniers, des experts – juristes, politologues, économistes – pourront ouvrir des comptes sur ce réseau. Le public aura la possibilité de lire les propositions, les étudier et les copier pour en discuter sur les réseaux sociaux.

« Les députés russes ont besoin de ce réseau social car il permet de les unir », assurent ses créateurs. Dans son entretien avec le quotidien Izvestia, le responsable du groupe de travail dédié à la création du parlement électronique, le vice-président de la Douma Igor Lebedev, a expliqué que « la nouvelle plateforme permet de lancer des discussions sur toutes les propositions des députés en temps réel, mais aussi d’y associer les députés de toutes les régions russes ».

L’expert russe en médias Anton Korobkov-Zemliansky, qui a pris part aux discussions sur le projet de parlement électronique, nous a expliqué que le réseau social poursuit un objectif différent de celui des réseaux sociaux habituels. « Les députés peuvent communiquer sans aucun réseau social. Dans notre cas, le format choisi est celui d’un réseau social où les utilisateurs sont inscrits et identifiés et où ces derniers peuvent échanger des informations opérationnelles. Il n’y aura pas de divertissement ni de photos de vacances. » 

La presse évalue le coût du projet pour le contribuable entre 3,50 et 4,50 millions d’euros. Korobkov-Zemliansky est persuadé que ce montant aurait pu être divisé par trois. 

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.