Insultes aux professeurs : parents et enfants risqueront respectivement la prison et l'exclusion de l'école

La loi russe « Sur l'éducation » pourrait connaître des modifications afin de sanctionner d'avantage les offenses faites aux professeurs. Les séances de travail pour la révision de la loi, comme l'affirme aujourd'hui le journal Izvestia, sont dirigés par Victor Choudegov, vice-président du comité de la Douma pour l'éducation et membre du parti « Spravedlivaia Rossiya ».

Le député propose notamment d’interdire aux écoliers et à leurs parents certains comportements à l'égard du corps enseignant, tels que les insultes, les moqueries, les accusations d'incompétence, les sermons, etc.

L'usage de la violence à l'encontre d'un professeur, de même que toute humiliation dans l'exercice de ses fonctions professionnelles, pourraient devenir semblables à une agression contre les forces de l'ordre.

D'après la loi, les outrages aux forces de l'ordre sont punissables sur la base de l'article 319 du Code pénal de la Fédération de Russie qui prévoit des amendes et des peines de travail obligatoire et de rééducation d'une durée comprise entre six mois et un an.

D'après M. Choudegov, les sanctions des personnes mineures coupables de tels comportements pourraient aller du blâme à l'exclusion de l'établissement.

Le député de « Spravedlivaia Rossiya » estime que ces mesures permettront d'augmenter la protection des professeurs.

Source : Vesti.ru

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.