Le parlement ukrainien a refusé d'organiser le référendum du 25 mai

Le Conseil suprême d'Ukraine a refusé de soutenir le projet « Sur la conduite du scrutin consultatif de toute l'Ukraine du 25 mai 2014 », a déclaré un des députés à RBC-Ukraine. 154 des députés ont voté en faveur du document, sur 226 requis.

Le député national ukrainien Alexandre Briguinets a déclaré sur sa page Facebook : « Cela doit être fait, mais pas en temps de guerre. Dieu merci, 154 votes en faveur du référendum n'ont pas suffi ». Selon lui, « un référendum ne peut avoir lieu sous les feux des mitraillettes ».

Le projet de la loi proposée par le gouvernement supposait la tenue d'un scrutin consultatif national, le même jour que les élections présidentielles.

Selon RIA Novosti, les députés ont proposé deux variantes de question pouvant êtres soumises à un référendum. La première : « Soutenez-vous le fait que l'Ukraine soit territorialement cohérente, dans les limites territoriales définies par la constitution ukrainienne, en tant qu'Etat, souverain, indépendant, démocratique, européen, unitaire, ayant les pleins pouvoirs sur les régions et communautés territoriales ? ». La deuxième question porte sur le statut de la langue russe. « Oui » et « Non » sont les deux seules options de réponse.

L'initiative du référendum vient des habitants du sud-est de pays. Ils ont exigé l'autodétermination de la région, et certains appellent même à l'adhésion à la Russie, par analogie avec la Crimée. Dans les régions de Donetsk et Lougansk, les militants eux-même ont décidé d'organiser un référendum à ce sujet le 11 mai, sans l'autorisation des autorités centrales.

Source : Lenta.ru

 

Réagissez à cet article en soumettant votre commentaire ci-dessous ou sur notre page Facebook


Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.