La place de la Russie dans les investissements en France a gagné 13 rangs au cours des trois dernières années

Selon le rapport de 2013 de l'ambassade de France en Russie, on observe ces dernières années une diversification des investissements russes notamment dans le domaine de l'agriculture, des machines et des véhicules. Aussi, les liens économiques entre France et Russie se font de plus en plus étroits.

En effet, la Russie étend ses opérations dans le monde et particulièrement en Europe, puisque 9 projets russes (dont 4 totalement nouveaux) ont vu le jour en France courant 2013, créant ainsi 225 emplois. Le nombre de décisions d'investissement s'avère être en constante augmentation ; on compte seulement 15 entreprises russes en collaboration avec la France en 2012, contre 38 pour l'année 2013.

Parmi ces nouveaux projets, on trouve la compagnie Progresstech, offrant des services dans la fabrication d'aéronefs et de technologie de l'espace. Un bureau a ouvert à Toulouse dans le but de coopérer avec Airbus.
La société A. K. Dellos, est un réseau de pâtisseries et salons de thé russes qui continue à se développer à l'étranger, notamment en France, avec l'ouverture de deux nouveaux points de vente  dont un Café Pouchkine au Printemps Haussmann à Paris. 20 nouveaux emplois sont apparus grâce à ce projet.

Aussi, Actif Optique basée en France, a annoncé la création d'une dizaine de nouveaux emplois. La société, qui conçoit et fabrique des systèmes optiques adaptatifs, fournit ses produits dans toute l'Europe.

Actuellement, les flux d'investissement entre les deux pays sont équilibrés et la somme des investissements directs étrangers venant de Russie (IDE) a décuplé en seulement trois ans, passant de 0,15 milliard d'euros en 2010, à 1,30 milliard en 2013. Ces chiffres comprennent les flux financiers, les fusions et acquisitions, ainsi que les investissements dans des projets de création d'emplois. En outre, avec l'ouverture de nombreux centres de recherche et d'ingénierie en France, s'effectuent un nombre croissant d'investissements intensifs.

Si en 2010 une baisse de l'activité d'investissement dans l'hexagone est survenue, 2013 a inversé la tendance avec 209 décisions relatives à l'investissement dans l'industrie en France, qui occupe le 2eme rang européen. Des faits très importants pour la Russie, traditionnellement liée à la France en matière de développement de l'industrie et d'innovation.

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.