Le niveau d'antisémitisme est faible en Russie

Moshe Kantor, dirigeant du Congrès juif européen déclare que « La Russie reste parmi les pays ayant un taux d'antisémitisme faible », en commentant les résultats du rapport annuel sur le niveau d'antisémitisme dans le monde en 2013.

Le rapport a été rendu public ce dimanche au Centre de Kantor, à l'université de Tel-Aviv.

« La Russie a un faible taux de manifestations antisémites... En Russie, l'antisémitisme est latent et endormi », a dit Kantor.

Il a noté que dans d'autres pays, notamment en Europe de l'Ouest, la « qualité de l'antisémitisme » est en train de changer. « Ses manifestations deviennent plus brutales et provocatrices. L'antisémitisme se démocratise et devient de plus en plus l'objet du quotidien », a-t-il constaté.

Selon le centre de recherche dirigé par Kantor, en 2013, la Russie a enregistré 5 cas de « violence antisémite », et 23 en Ukraine. Sur la même période, on a constaté en France 116 incidents similaires, 95 en Grande-Bretagne, 83 au Canada et 55 aux États-Unis.

« En Russie, personne de propage l'antisémitisme. C'est ma position en tant que président du Congrès juif européen », a affirmé Kantor en répondant aux questions des journalistes.

Source : RIA Novosti

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.

Plus d'histoires et de vidéos passionnantes sur la page Facebook de Russia Beyond.

Ce site utilise des cookies. Cliquez ici pour en savoir plus.

Accepter les cookies