Le niveau d'antisémitisme est faible en Russie

Moshe Kantor, dirigeant du Congrès juif européen déclare que « La Russie reste parmi les pays ayant un taux d'antisémitisme faible », en commentant les résultats du rapport annuel sur le niveau d'antisémitisme dans le monde en 2013.

Le rapport a été rendu public ce dimanche au Centre de Kantor, à l'université de Tel-Aviv.

« La Russie a un faible taux de manifestations antisémites... En Russie, l'antisémitisme est latent et endormi », a dit Kantor.

Il a noté que dans d'autres pays, notamment en Europe de l'Ouest, la « qualité de l'antisémitisme » est en train de changer. « Ses manifestations deviennent plus brutales et provocatrices. L'antisémitisme se démocratise et devient de plus en plus l'objet du quotidien », a-t-il constaté.

Selon le centre de recherche dirigé par Kantor, en 2013, la Russie a enregistré 5 cas de « violence antisémite », et 23 en Ukraine. Sur la même période, on a constaté en France 116 incidents similaires, 95 en Grande-Bretagne, 83 au Canada et 55 aux États-Unis.

« En Russie, personne de propage l'antisémitisme. C'est ma position en tant que président du Congrès juif européen », a affirmé Kantor en répondant aux questions des journalistes.

Source : RIA Novosti

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.