Tolokonnikova et Alekhina arrêtées à Sotchi

Nadejda Tolokonnikova a été arrêtée à Sotchi, annonce son compte Twitter. Son amie Maria Alekhina a été arrêtée avec elle. Les militantes, soupçonnées de vol, ont été arrêtées à proximité du port.

L’arrestation de Nadejda Tolokonnikova et Maria Alekhina est liée au vol qui avait été commis dans l’hôtel où elles séjournaient, a indiqué à Interfax le Département des affaires intérieures de Sotchi. La police souligne qu’Alekhina et Tolokonnikova ont été arrêtées au même titre que tous les clients de l’hôtel.

Le directeur du département de police d’Adler a déclaré que les jeunes femmes ne sont pas formellement mises en garde à vue, mais invitées pour un interrogatoire, nous a expliqué l’avocat Alexandre Popkov qui s’est rendu sur place.

Les activistes ont été arrêtées le 18 février à proximité du port maritime. Elles ont été placées dans un véhicule de transport des prisonniers et conduites au poste de police. 12 à 15 autres personnes ont été arrêtées avec Tolokonnikova et Alekhina, notamment le journaliste de Novaia Gazeta Evgueny Feldman.

Nadejda Tolokonnikova a expliqué que les militantes se sont rendues à Sotchi afin d’y organiser une série d’action, elles ont notamment prévu de chanter la chanson Poutine t’apprendra à aimer ta patrie. A l’issue de la performance, les membres de Pussy Riot envisageaient de monter un clip vidéo. Au moment de l’arrestation, elles n’organisaient aucune action mais marchaient simplement dans la rue, explique Tolokonnikova.

Fin 2013, Tolokonnikova et Alekhina ont été amnistiées et libérées de la colonie où elles purgeaient une peine de deux ans pour la chanson Marie mère de Dieu, chasse Poutine. Après leur libération, les jeunes femmes se sont rendues en Europe et aux Etats-Unis et, à leur retour, à Sotchi.

Source : Lenta.ru

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.